Voilent, Dévoilent

Square

 

« L’art ne reproduit pas le visible, il rend visible », Paul Klee.

Au début de son Crédo de créateur, Paul Klee affirme que « l’art ne reproduit pas le visible, il rend visible ». Il oppose par cette formule deux conceptions de l’art et de sa fonction. L’art reproduit-il le visible, l’artiste imite-t-il la nature pour donner à son oeuvre la plus grande ressemblance possible avec son modèle ? Contempler une oeuvre d’art, est-ce alors, à travers elle, renouer avec la nature dont elle n’est qu’un reflet ? Mais dans ce cas, pourquoi ne pas se tourner directement vers la nature en se passant de cet intermédiaire imparfait ? Ou bien au contraire l’art rend-il visible ?

La contemporanéité de cette phrase de Paul Klee s’inscrit sans réserve dans notre époque où la perception du monde est conditionnée par le flux constant des images et leur omniprésence dans la vie quotidienne ; cette capacité à détourner l’attention dresse des barrières visuelles entre ce qui est vu et ce qui existe réellement. La réalité, voilée par de multiples signes visuels tels que les panneaux publicitaires, les affiches et les enseignes, se métamorphose. Elle ne se définit plus par les êtres qui la peuplent mais par des objets mercantiles. La nature en son sein devient une ombre ; au fil des saisons elle transforme notre vision du monde. L’eau, transparente et cristalline, véhicule cette mutation. A l’image de l’homme et plus particulièrement des cellules qui le constituent, elle devient un organisme vivant.

Le choix d’un travail monochrome pour ce thème induit la question du temps qui s’arrête. Le temps est suspendu, il laisse au spectateur un moment de répit, un moment de contemplation. Hors de ce temps, la nature offre ce qu’elle a de plus remarquable. Les gouttelettes d’eau suspendues à de fines branches forment des êtres étranges, une hybridation entre des éléments éphémères et des éléments périssables. Au-delà de cette étrangeté, la superposition de strates produite par le jeu entre le net et le flou conduit à révéler des détails mais également à en cacher quelques uns.